Sortie en salle de Notre Monde un film de Thomas Lacoste

4

Twitter |





Sortie en salle de Notre Monde un film de Thomas Lacoste

TR :Sortie en salle de Notre Monde un film de Thomas Lacsote

Sujet: TR :Sortie en salle de Notre Monde un film de Thomas Lacsote
De : Gerardsaez
Date : 15/03/2013 07:00
Pour : silicium628@free.fr

À passer sir RV 

Gérard Saëz 34000 Cabrières.Tel:0770521937 / www.saez-sculpture.fr


-------- Original message --------
Subject: Sortie en salle de Notre Monde un film de Thomas Lacsote
From: La bande passante
To: gerardsaez@hotmail.fr
CC:


 

SORTIE LE 13 MARS

 

Dans toutes les bonnes salles

 

___

 

 

La bande annonce de Notre Monde

 

 

_______________

 

Synopsis

 

 

Rassemblant plus de 35 interveannts, philosophes, sociologues, économistes, magistrats, médecins, universitaires et écrivains, Notre Monde propose un espace d'expression pour travailler, comme nous y enjoint Jean-Luc Nancy à "une pensée commune".

 

Plus encore qu'un libre espace de parole, Notre Monde s'appuie sur un ensemble foisonnant de propositions concrètes pour agir comme un rappel essentiel, individuel et collectif : "faites de la politique" et de préférence autrement.

 

Thomas Lacoste, initiateur de L'Autre Campagne parallèle à la campagne présidentielle de 2007, auteur des entretiens Penser critique, kit de survie éthique et politique pour situations de crise(s) (47 films, 24h, éditions Montparnasse, 2012), nous offre ici une respiration, comme un temps de pause, face au rythme haletant de la vie politique.

 

 

_______________

 

Avec

 

Marianne Denicourt,

Éric Alt, Étienne Balibar, Luc Boltanski, Matthieu Bonduelle, Laurent Bonelli, Michel Butel, Robert Castel, Christophe Dejours, Elsa Dorlin, Jean-Pierre Dubois, Éric Fassin, Bastien François, Susan George, François Gèze, Jean-Luc Godard, André Grimaldi, Nacira Guénif-Souilamas, Patrick Henriot, Françoise Héritier, Christophe Mileschi, Jean-Luc Nancy, Pap Ndiaye, Toni Negri, Gérard Noiriel, Bertrand Ogilvie, Louis-Georges Tin, Sophie Wahnich

 

ET LA PARTICIPATION D'Anaïs De Courson et Delphine Moreau

 

ET LES CONTRIBUTIONS DE Hourya Bentouhami, Barbara Cassin, Monique Chemillier-Gendreau, François Chesnais, Claude Corman, Thomas Coutrot, Keith Dixon, Mathilde Dupré, Alain Mercuel, Frédéric Neyrat.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

UN FILM DE Thomas Lacoste

PREMIÈRE ASSISTANTE RÉALISATRICE Anne Fassin

PRODUIT PAR Robert Guédiguian, Blanche Guichou, Thomas Lacoste, Julie Paratian et Patrick Sobelman

FICTION ADAPTÉE A PARTIR D'UN TEXTE DE Marie Ndiaye (Trois femmes puissantes, Gallimard, 2009)

IMAGE Irina Lubtchansky assistée de Pierre-Hubert Martin, Yves Michaud assisté de Mario Befve et Marianne Denicourt assistée de Maxime Guérin

MUSIQUES Olivier Samouillan (Art Melodies)

SON Rosalie Revoyre assistée de Yohann Angelvy

MONTAGE Thomas Lacoste assisté d'Anne Fassin, Lisa Cocrelle et Valérie Pico assistée de Slaven Rebelo

POST-PRODUCTION Pierre Huot

MIXAGE Mélissa Petitjean Assistée de Léo Lepage

ÉTALONNAGE Ghislain Rio

PHOTOGRAPHIE DE PLATEAU Céline Gaille

DIRECTION DE PRODUCTION Marie-Frédérique Lauriot-dit-Prévost et Lucie Corman

DIRECTEUR FINANCIER Marc Bordure

UNE PRODUCTION AGAT Films & Cie, La Bande Passante et Sister Productions

UNE DISTRIBUTION Shellac

 

 

_______________

 

Les RDV publics

(pour les 7 prochains jours)

 

 

w Ce soir, mercredi 13 mars à 19h30, sortie nationale de Notre Monde et projection à l'Espace Saint Michel (7, Boulevard Saint-Michel, Paris Ve), en présence de Christophe Dejours (intervenant du film, psychiatre et psychanalyste professeur au Conservatoire national des arts et métiers et directeur du Laboratoire de psychologie du travail et de l’action), des producteurs Robert Guédiguian et Blanche Guichou (Agat films & Cie/Ex nihilo) et de Thomas Lacoste. Réservation fortement conseillée auprès du Cinéma. Renseignements : 01 44 07 20 49. La séance sera suivie d'une petite fête.

 

w Ce soir, mercredi 13 mars de 20h à 21h, Christophe Dejours et Thomas Lacoste seront les invités de l'émission, en direct, de Kathleen Evin, L'Humeur vagabonde sur France Inter.

 

w Demain, jeudi 14 mars à 20h30, projection-débat de Notre Monde au cinéma Utopia (Toulouse) en présence de Geneviève Azam (économiste et maîtresse de conférences à Toulouse II et membre du conseil scientifique d'Attac) et de Thomas Lacoste. Réservation fortement conseillée auprès du cinéma Utopia. Renseignement : 05 61 21 22 11

 

w Vendredi 15 mars à 19h30, projection de Notre Monde au cinéma l'Espace Saint-Michel (Paris), suivie d'un débat sur le chapitre consacré à l'éducation avec les intervenants du film Christophe Mileschi (italianiste, écrivain et traducteur, professeur à l'Université de Paris 10) et Bertrand Ogilvie (philosophe et psychanalyste, professeur de philosophie à l'Université de Paris 8, ancien directeur de programme au Collège international de philosophie), en présence de Thomas Lacoste. Réservation conseillée auprès du cinéma Espace Saint-Michel. Renseignements : 01 44 07 20 49

 

w Samedi 16 mars à 19h20, projection de Notre Monde au cinéma MK2 Beaubourg (50, rue Rambuteau, Paris 3e) la séance sera présentée et introduite par Thomas Lacoste. Réservation conseillée : site MK2

 

w Dimanche 17 mars à 15h, projection de Notre Monde au cinéma l'Espace Saint-Michel (Paris), suivie d'un débat sur le chapitre consacré à la santé avec l'intervenant du film André Grimaldi (médecin, professeur d'endocrinologie à la Pitié Salpêtrière, ancien chef du service de diabétologie), en présence de Thomas Lacoste. Réservation conseillée auprès du cinéma Espace Saint-Michel. Renseignements : 01 44 07 20 49

 

w Lundi 18 mars à 20h30, projection-débat de Notre Monde au cinéma MK2 Beaubourg (50, rue Rambuteau, Paris 3e) en présence de Luc Boltanski (intervenant du film, sociologue il est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales - EHESS) qui sera accompagné par Stanislas Baudry et Philippe Hagué. Réservation conseillée : site MK2

 

w Lundi 18 mars à 20h, projection-débat de Notre Monde au cinéma Majestic (54, rue de Béthunes, 59000 Lille) en présence de Christophe Mileschi (intervenant du film, italianiste, écrivain et traducteur, professeur à l'Université de Paris 10) et du cinéaste Thomas Lacoste. Réservation conseillée auprès du cinéma Le Majestic.

 

w Mardi 19 avril à 19h30, projection-débat de Notre Monde à l’Université de Caen, Amphi Daure, en présence de Bertrand Ogilvie (intervenant du film, philosophe et psychanalyste, professeur de philosophie à l'Université de Paris 8, ancien directeur de programme au Collège international de philosophie) et du cinéaste Thomas Lacoste. Soirée organisée en partenariat avec la Maison de l’image Basse-Normandie, le département Arts du spectacle de l’Université de Caen et l’association Démosthène.

 

 

_______________

 

Les séances du 13 au 19 mars

 

 

Aix-en-Provence

Le Mazarin : mer, sam, dim 17h25 et jeu, ven, lun, mar 16h

 

Bordeaux

Utopia : Jeu 11h30 - ven 14h45 - sam 17h30 - dim 21h30 - lun 17h20 - mar 15h

 

Hérouville (Caen)

Café des images : Mer 19h00 - jeu 17h40 - ven 17h30 - dim 21h00 - lun 15h00 - mar 19h30 (débat Université de Caen)

 

Lille

Le Majestic / tous les jours : 17h20 (débat lun 20h)

 

Montpellier

Le Diagonal : mer 11h35 - ven 15h40 - dim 11h35 - lun 17h55 - mar 17h30

 

Nantes

Le Concorde : mer 16h10, 20h45 - jeu 18h30 - ven 16h10, 20h45 - sam 18h30 - dim 20h45 - lun 13h50, 18h30 - mar 20h45

 

Orléans

Les Carmes : mer 17h30 - dim 11 - lun 21h15

 

Paris

Espace Saint-Michel / tous les jours : 12h55, 15h, 17h30, 19h35, 21h45 (débats mer et ven 19h30 - dim 15h00)

 

MK2 Beaubourg /  tous les jours : 14h, 16h40, 19h20, 21h50 - sauf lun 13h, 15h30, 18h, 20h30 (débats mar 20h30, sam 19h20, lun 20h30)

 

Rouen

Omnia : mer 20h15 - jeu 18h20 - ven 18h20 - sam 20h15 - dim 20h15 - lun 18h20 - mar 18h20

 

Strasbourg

Le Star / tous les jours : 17h55 - mer sam dim 11h00

 

Toulouse

Utopia : Jeu 20h30 (Débat) - ven 15h - sam 13h30 - dim 11h30 - lun 17h30 - mar 15h40

 

Valence

Le Lux : mer 18h00, 20h15 - jeu 18h - ven 18h, 20h15 - sam 20h - mar 20h15

 

 

_______________

 

Revue de presse :

 

 

« Faire dialoguer en un même lieu autant de paroles diverses tant par les disciplines, les courants de pensée, les origines, les âges, les sexes est déjà une rareté en soi. Mais filmer ces discours et ces idées en les incarnant, les ordonner et les articuler par le montage, et faire advenir à l'écran leur complexité, leur cheminement, leur limpidité, leur utilité, c'est un spectacle extraordinaire. Pédagogique, stimulant, utile, Notre monde est un film d'intervention politique et sociale au sens le plus fort du terme. »

LES INROCKS

« Un film rempli de mots, d'idées et de propositions pour des lendemains plus réjouissants.(...) Rarement autant d'intellectuels auront défilé devant une même caméra, pour parler de politique, décrypter les dysfonctionnements de leur champ d'étude et semer quelques graines, avec le désir de les voir pousser un jour. »

« Loin des constats stériles ou sclérosants, les intervenants essaiment des propositions pour changer le visage d'une société inique. Rétablir plus de justice, battre en brèche les déterministes socioculturels, accueillir la diversité en vue de modifier nos modes de relations : les paroles s'additionnent dans une polyphonie qui a pour objet, une démocratie en actes. »

LE MONDE

« Thomas Lacoste a donc réussi à coupler une forme cinématographique léchée et la force de la critique des sciences sociales pour réaliser une œuvre filmique qui décrit, dénonce et analyse les travers de notre temps, et ouvre des pistes pour les infirmer. Pour un appel à réinventer « notre monde ». »

POLITIS

« La nouvelle est d'importance : il existe encore une pensée politique en France. Une réflexion souple, virtuose, impertinente, joyeuse enfin. Thomas Lacoste déploie avec brio un film choral. »

TRANSFUGE

« Un objet militant absolument passionnant, sa large diffusion est nécessaire pour faire entendre ces voix unies qui lancent une injonction urgente : "Faites de la politique !". »

PREMIÈRE

« Dans quel monde vivons nous et comment pouvons nous le rendre plus juste, plus fraternel, plus sensible ? Le pari peut sembler fou. Le résultat est éblouissant. Philosophes, sociologues, magistrats, psychanalystes, économistes, juristes… Le "casting" est plus brillant que celui de n'importe quel blockbuster. Le miracle a lieu très vite on est subjugué : les idées coulent, limpides. »

LA GAZETTE D'UTOPIA

« Simple et élégant, ce documentaire permet de se frotter à des manières différentes de concevoir notre société, et de s'ouvrir les horizons. »

L'EXPRESS

« Un documentaire citoyen passionnant qui nous pousse à réfléchir sur l’état actuel de notre monde en présence de nombreux intellectuels aux points de vue radicalement différents de ceux entendus ad nauseam à la télévision. Une belle initiative qui pourrait aussi servir de plate-forme à des discussions entre citoyens afin d’éveiller les consciences. »

AVOIR-ALIRE.COM

« Depuis des années, Thomas Lacoste balise les chemins de la connaissance. Il a fréquenté les penseurs les plus éminents, théorisé mille fois la marche du monde et, inlassablement, cherché à décloisonner les disciplines, à mettre en relation savoir et réalité, élites et profanes, discours et incarnation. »

SUD-OUEST

« Rêver de notre monde, le concret des propositions. Des praticiens engagés, des acteurs sociaux, des chercheurs issus de la pensée critique essaient là de repenser du politique, dans "une phrase cinématographique chorale" qui veut embrasser une vie et ses potentialités. Et c'est peu dire que la gorge du spectateur se noue devant ces potentialités, ces représentations d'un possible que l'homme est capable d'énoncer sans parvenir à les concrétiser pleinement. »

L'HUMANITE

« La qualité des prises de paroles rend la vision du film toujours très stimulante. (...) Repenser la pratique citoyenne, dénoncer la crapulerie de la finance, mieux intégrer les minorités dans une société qui ne serait plus dominée par l'épuisant discours de compétition libérale et des crispations nationalistes, autant de clous qu'il n'est pas mauvais d'enfoncer à nouveau. »

LIBERATION

« Documentaire foisonnant, intelligent et polémique. De ces entretiens rythmés placés sous les auspices de Pasolini et de Godard, se dégage l’urgence de déconstruire le discours habituel en le confrontant à d’autres points de vue, cela afin de « voir » et « entendre » avec de nouveaux yeux et de nouvelles oreilles, et de tout repenser par soi-même. »

L'OFFICIEL DES SPECTACLES

 

 

Retours des spectateurs-actifs :

 

 

« Notre Monde fait partie de ces films qui s’offrent, se racontent, se content, il est à faire circuler sans modération ! »

« L’envie portée par le film c'est de partager la parole, d'avoir des espaces où l'on peut enrichir une pensée. »

« Vous, Thomas Lacoste réalisateur, vous nous montrez que la pellicule révèle l’intelligence lorsque l’objectif est sans faille. MERCI. »

 

 

Retours des intervenantEs :

 

Ce film parie sur l'intelligence. Non pas tant l'intelligence de ceux qui ont la parole : c'est leur métier ; mais celle du public. Aujourd'hui, on fait d'ordinaire le pari de la bêtise : pour la plupart, les médiateurs ne croient guère à l'intelligence des auditeurs, moins encore des spectateurs. Pourtant, s'il est une situation récurrente, quand on prend la parole dans l'espace public, c'est la demande sociale d'intelligence - c'est-à-dire d'intelligibilité. Dans notre société, beaucoup veulent, non seulement savoir, mais surtout comprendre : alors que les études, en s'allongeant, arment pour penser davantage, l'organisation de la société ne laisse pas si souvent le loisir de réfléchir au monde comme il va. Ce film invite ainsi à comprendre "notre monde". Non pas à s'émerveiller de l'excellence des intellectuels de métier, mais à s'approprier les fragments d'intelligibilité ici proposés, pour engager chacune et chacun à recomposer son propre puzzle. Ainsi, dans le film de Thomas Lacoste, le pari sur l'intelligence est un pari démocratique - d'autant plus nécessaire que la démocratie apparaît aujourd'hui plus précaire.

Eric Fassin

Sociologue, Paris 8, intervenant et spectateur-actif de Notre Monde

Notre monde. Nous le vivons, le subissons et le fabriquons. A ce titre le film « Notre monde » se veut performatif. Pour mieux vivre il faut penser ce nous : « la commune », pour ne plus subir il nous faut des Lumières, celle du clair obscur d’une pensée qui tente de s’affirmer, de s’adresser et de rencontrer un public accueillant face à des caméras bienveillantes. Pour faire un « notre monde » tout autre, il nous faut du désir et de l’imagination, du courage, « talento » et amitié, il nous faut faire de la politique toute autrement et en toute lucidité.

Penser n’est pas un acte si facile à prendre en charge aujourd’hui. Cet effort est souvent mal reçu, souvent vécu comme une prise de pouvoir insupportable, un effort confondu avec l’expertise des chiens de garde. Ce film récuse en doute cette méfiance anti-intellectuelle, et se propose de la déjouer en la montrant, c’est à dire en montrant l’engagement des visages et des voix de ceux qui disent qu’ils essaient de penser la situation. Penser c’est-à-dire à la fois rêver le monde à venir mais aussi analyser ce qui pourrait le faire venir ou l’en empêcher. C’est produire des stratégies et des mises en gardes, le sentiment de la perte et de l’espérance, la sensation du possible de l’impossible. Penser, c’est proposer face aux murs, des chemins de traverse. Celui de la littérature où une femme puissante construit une échelle pour passer le mur, et devient oiseau pour y avoir perdu la vie.

Ce serait peut être ça la pensée aujourd’hui, la fabrique d’échelles pour passer des murs, fabriquer les ponts du commun et l’épreuve de la fragilité de cette action qui dispose désormais de si peu d’institutions civiles, de lieux pour s’élaborer. Notre Monde est la production de cette échelle, une institution civile où de la pensée ne cesse de circuler et de s’élaborer dans les salles des avant premières, dans la rencontre de voix et de corps, de Lumières et de clairs obscurs. Notre monde et les salles qui l’accueillent sont nos lieux du politique. Notre monde : attention rareté : ici on fait de la politique. Ici la raison sensible du cinéma fait de la politique.

Sophie Wahnich

Historienne, CNRS, intervenante et spectatrice-active de Notre Monde

De quelques pensées inspirées du film Notre Monde de Thomas Lacoste (Extrait)

[…] Notre Monde est un film sans aucune concession à cette indifférence. Il nous dit que les plus graves questions politiques ne sont pas du domaine réservé des experts et des politiciens de métier, mais qu'elles nous appartiennent, en droit et en fait. Surgissant de l'obscurité, d'une sorte de noir originel, de magma de tous les possibles, des voix, des visages, des corps viennent à nous pour donner forme à une pensée plurielle qui fait écho à des pensées que le spectateur, quel qu'il soit, a eues ici ou là dans sa vie. Des gens qui ont longuement réfléchi à des sujets qui nous concernent toutes et tous (car ils sont les lieux où s'élaborent les modalités et les formes de la vie ensemble), mettent des mots précis sur ce que nous sommes si nombreux à sentir plus ou moins confusément : que le monde va mal, pourquoi et comment il va mal, et comment il pourrait aller mieux. Au prix d'un effort dont chacune et chacun est comptable : faire de la politique. Non pas au sens restrictif (« s'engager dans, voter pour un parti politique »), mais au sens large : en débattant collectivement des questions les plus graves ; en (re)devenant consciemment ce que nous sommes de toute façon, des sujets politiques ; en assumant le fait que notre volonté est une force. Une force dont il n'est pas acceptable qu'il ne soit jamais tenu compte autrement que sous une forme binaire (pour ou contre tel candidat) cachant à peine l'univocité des perspectives stratégiquement opposées, et juste une fois de temps à autre, aux échéances électorales. En nous invitant à remettre le monde en débat, Notre Monde nous place devant une évidence : le monde politique a cessé de s'occuper de la plupart des questions politiques, et laisse le monde aller son chemin comme si tout allait de soi. Or rien ne va de soi dans les affaires de la cité, mais tout procède de choix, de lois, de décisions et de calculs.

À la fois objet de pensée, espace où des pensées s'incarnent, forme en mouvement qui donne à penser, trousse à outils contenant de surcroît de quoi fabriquer d'autres outils, dont nous avons individuellement et collectivement besoin, Notre Monde est aussi une formidable invitation à l'aventure et à l'audace : car c'est une aventure audacieuse que de penser notre monde ; car il faut du courage et le goût d'être pleinement vivant pour ne pas se résoudre à laisser le présent et l'avenir entre les seules mains d'une poignée de « décideurs ».

Notre Monde est une œuvre inscrite dans la durée. Un lieu où des humains se relient dans un travail en chemin, une assemblée où chacune et chacun peut s'associer – ne serait-ce même que par son observation méditative et silencieuse – à une aventure collective de recherche et de construction d'une « commune pensée », et qui nous donne, sinon l'assurance, l'espoir que « les mauvais jours finiront ». C'est à chacun et à chacune qu'il appartient d'y travailler, nous rappelle Notre Monde. C'est à chacune et à chacun qu'il revient de faire au mieux son « métier de vivre ».

Christophe Mileschi

Italianiste, intervenant et spectateur-actif de Notre Monde

+

Lire et télécharger le Journal de Notre Monde

­— Lire l'entretien de Thomas Lacoste dans son intégralité

­— Regarder les entretiens de Notre Monde dans leur intégralité

­— Accéder au site du film Notre Monde

­— Les images du tournage

­— Les remerciements

 

 

___________________

 

Soutenir Notre Monde

 

Programmer des séances publiques de Notre Monde

Contact : Philippe Hagué (philippe.hague@gmail.com) et Lucie Commiot (lucie@shellac-altern.org)

 

Nous aider à communiquer (diffusion de mails, campagne d'affichage, distribution du Journal papier)

Contact : Lucie Commiot (lucie@shellac-altern.org), Marceau (stagiairedistribution@shellac-altern.org) et Anastasia Rachman (anastasia@shellac-altern.org)

 

Nous soutenir

Pour nous soutenir achetez, faites découvrir et offrez les DVD de La Bande Passante, le DVD 12 € (frais de port inclus) ou le coffret Penser critique (réunissant 47 ciné-entretiens, 24h, de Thomas Lacoste) par paiement sécurisé ici (sur le site de La Bande Passante) ou par chèque à l'ordre de L'Autre association, 3, rue des Petites Ecuries, F-75010 Paris, en précisant les différents titres des films souhaités.

 

Faire un don

Si vous souhaitez soutenir les actions et les productions de La Bande Passante et participer ainsi à son indépendance, vous pouvez faire un don à l'association par paiement sécurisé ici (sur le site) ou par chèque à l’ordre de L’Autre association, 3, rue des Petites Ecuries, F-75010 Paris.

 

Diffuser largement ce message et ces informations à l'ensemble de vos amiEs et de vos réseaux...

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus...

Documents:

Liens:


QRcode de l'article:

696